Pour toutes informations contactez le 06 62 30 84 45

 

 

Les origines des bols

Personne ne sait exactement de quand datent les premiers bols tibétains, l’origine mystérieuse qui entoure ce magnifique objet lui attribue encore plus de charme. On estime leur apparition alors que la religion Bön, préexistante au Bouddhisme, prédominait au Tibet. Cependant, selon la légende, ce serait des forgerons nomades adeptes du Chamanisme (principes de guérison indienne) qui introduisirent ces bols au Tibet. Par la suite, ils furent principalement utilisés par des bouddhistes japonais et ce, depuis aussi loin que l’âge de bronze.

Ces bouddhistes affirmaient que les sons issus de ces bols possédaient de puissantes propriétés curatives. C’est donc pour cette raison que même les chamans, de nos jours, considèrent encore ces ensembles de sons, non pas comme une musique, mais comme une approche SACRÉE aux propriétés thérapeutiques.

 

Leur composition

Les bols fabriqués au Népal possèdent une plus grande composition de cuivre, ce qui leur donne une teinte différente de ceux du Tibet. La qualité particulière des sons acoustiques dépend principalement de la composante de son alliage. Idéalement, ces bols sont composés d’un total de sept métaux rappelant l’unification des sept chakras (entrées énergétiques du corps physique). Ces derniers possèdent, à leur tour, une plus grande concentration d’argent et d’étain.

A l’origine les bols étaient fabriqués à partir de sept métaux distincts, symbolisant les sept planètes. Les sept alliages représentent également les sept chakras, leur résonance permettant d’équilibrer chacun d’entre eux, mais aussi les sept jours de la semaine, les sept notes de la portée :

  • L’argent pour la Lune, associé au lundi 

  • Le fer pour Mars, associé au mardi 

  • Le mercure pour la planète Mercure, associé au mercredi 

  • L’étain pour Jupiter, associé au jeudi 

  • Le cuivre pour Vénus, associé au vendredi

  • Le plomb pour la planète Saturne, associé au samedi 

  • L’or le métal le plus pur représentant le Soleil, associé au dimanche



Pour notre santé et notre bien-être

 

Lorsque le sono thérapeute fait chanter un bol tibétain, vous ressentez la puissance de sa résonance. Le son qui se propage à travers la pièce, se propage également à l’intérieur de vous. Il laisse la sensation d’un son qui est partout en même temps, un son qui vient d’ailleurs et de l’intérieur. Les vibrations circulent en nous et autour de nous, ondes bienveillantes et apaisantes. Outils de méditation privilégiés, les bols tibétains ont également de grandes vertus et tout comme d’autres techniques, ne se suffisent pas à eux-mêmes, pour guérir, cependant leur travail vibratoire est très puissant dans le processus d’auto guérison. Si on pose le postulat qu’il existe une réelle influence réciproque entre les problèmes somatiques et psychiques, on peut en déduire que les bols chantants ont un potentiel soignant ou soulageant certain sur nos blocages mentaux. Les cellules gardent en mémoire tous les « événements » survenus dans la vie de la personne, positifs ou négatifs. Les sons et vibrations des bols tibétains vont rétablir la bonne fréquence de ces dernières, les ré harmoniser et ainsi permettre à l’énergie de circuler, d’aligner les chakras (centres énergétiques) et de redonner aux organes la force de s’auto guérir. Nous possédons sept chakras principaux qui servent d’entrée d’énergie au corps physique. Savoir être à l’écoute des sons permet de vivre l’expérience d’une profonde méditation dans l’instant présent.

 

 

Bonjour et bienvenue sur mon site

go
X