LES PASSES MAGNÉTIQUES

Pour parfaire son apprentissage et véritablement soulager et soigner des patients il existe des techniques et des méthodes pour devenir un vrai magnétiseur. Ces méthodes utilisent essentiellement les mains. 

On compte six passes palmaires essentielles : immobiles, circulaires, vibrantes, perforantes, longitudinales et transversales

La passe immobile est une passe simple qui permet de sentir exactement le point de chaleur et son intensité. Elle est employée au départ de toute magnétisation, après avoir interrogé le patient sur la nature de ses maux.

La main positive se trouve sur la partie déficiente du corps, la main négative de l’autre côté, au même niveau. La passe magnétique est maintenue jusqu’à ce que la chaleur provoquée par la magnétisation diminue dans la paume de la main positive.

La main négative restant immobile de l’autre côté du corps.

La passe circulaire est une passe très efficace, notamment sur le foie et qui est employée très régulièrement.

La main positive est ouverte en projetant les doigts vers la partie déficiente du corps du patient, puis  tourne la paume ouverte dans le sens des aiguilles d’une montre. On la referme en fin de rotation, puis on la rouvre de nouveau afin de débuter un nouveau cercle. On tourne doucement pour calmer et plus rapidement pour vitaliser. Cette passe magnétique est répétée jusqu’à ce que la chaleur de la magnétisation diminue dans la main positive. La main négative restant immobile de l’autre côté du corps.

La passe vibrante s’utilise plutôt quand on veut, par exemple, activer la fonction du foie sans trop forcer.

Ainsi, la main positive ouverte en projetant les doigts au départ, puis on fait vibrer la paume quelques secondes sur la partie déficiente du corps du patient, et on la referme en fin de vibration. Cette passe magnétique est répétée jusqu’à ce que la chaleur de la magnétisation diminue dans la main positive. La main négative restant immobile de l’autre côté du corps.

La passe perforante est plus rarement utilisée car très excitante. On s’en sert généralement lorsque les autres passes ne font pas réagir le patient.

On réunit les bouts de doigts de la main positive, puis on les projette vers la partie déficiente du corps du patient en faisant un quart de tour dans le sens des aiguilles d’une montre, six ou sept fois. Puis, on tourne les doigts d’un quart de tour dans l’autre sens en les éloignant du corps, six ou sept fois. Enfin, on contrôle la chaleur avec la paume pour savoir si l’on arrête ou continue. La main négative restant immobile de l’autre côté du corps.

La passe longitudinale est la seule passe s’effectuant à cinq centimètres du corps, sans le toucher. Elle s’utilise pour répartir le fluide magnétique dans le corps. Pour calmer avec des passes lentes ou bien pour recharger avec des passes vives. Derrière le corps, elle sert à découvrir l’endroit le plus chaud de la colonne pour soulager ce point précis.

Devant le corps : Levez les deux mains légèrement écartées et poings fermés à la hauteur du front. Projetez les mains ouvertes en avant comme si vous lanciez du sable, puis faites-les descendre à plat et parallèles le long  du corps, les doigts légèrement écartés. Allez jusqu’aux genoux du patient assis, puis fermez les mains et remontez les poings à la hauteur du front pour recommencer : projetez, descendre, refermer, remonter. Faites le six à huit fois.

Derrière le corps : La main positive est projetée à la base de la nuque comme si vous lanciez du sable. Après un léger pincement sur la nuque, elle descend ouverte le long de la colonne, lentement, pour découvrir les points chauds. En bas de la colonne, refermez la main et remontez le poing à la hauteur de l’occiput pour recommencer. Répétez ce mouvement trois ou quatre fois, lorsque la zone chaude est localisée, arrêtez-vous pour magnétiser l’endroit concerné avec une passe immobile jusqu’à ce que la chaleur diminue sous votre paume positive. Pendant ce temps, la main négative reste immobile devant le sternum.

La passe longitudinale circulaire est utilisée en passe magnétique douce et lente pour calmer et en passe magnétique vive pour vitaliser et redonner de l’énergie.

On projette les doigts en avant pour ouvrir la main positive à la base de la nuque. Puis, on descend la main à plat le long de la colonne vertébrale en décrivant une spirale dans le sens des aiguilles d’une montre. En arrivant au bas de la colonne vertébrale on referme le poing et on le remonte jusqu’à la base de la nuque. On recommence jusqu’à ce que la chaleur provoquée par la magnétisation dans la paume positive diminue à l’endroit de la douleur. Puis on fait une passe immobile de quatre à huit minutes à l’endroit de la douleur. Pendant ce temps, la main négative reste immobile devant le sternum.

La passe transversale est rarement utilisée car elle sert à démagnétiser un patient endormi pendant une séance. Elle est utile lorsque le patient est vraiment endormi, ce qui arrive parfois, et qu’il risque, par exemple de tomber de sa chaise.

Le magnétiseur croise les avant-bras sur la poitrine, mains ouvertes et doigts légèrement écartés. Il déplie les bras et les étend de côté, comme s’il agitait l’aire autour de la tête du patient. Quelques mouvements suffisent pour que le patient se réveille et que tout rentre dans l’ordre.

Dans un prochain poste nous verrons dans quel cas utiliser chacune de ces passes magnétiques.