Le terme sophrologie possède trois racines grecques : Sos : harmonie sérénité – Phren : esprit, conscience – Logos : science, étude – Soit : « étude et harmonie de la conscience ». Une méthode psycho corporelle de développement personnel.
Cette technique permet à notre corps de se détendre, à notre mental de s’apaiser et de calmer les pensées. Être au mieux de sa forme, pour retrouver la confiance en soi et s’épanouir. Elle reconnecte le corps et l’esprit, elle apporte les outils pour un changement en douceur, durable dans le temps. 

Les supports de travail : la pensée positive, la visualisation, la suggestion et la respiration qui installent le/la patient(e) dans une relaxation profonde. Dans l’état dit « sophro liminal » qui permet la prise de recul, la réflexion objective et, de ce fait, la prise de conscience.

Un peu d’histoire :Alfonso Caycedo, médecin, chirurgien et neuropsychiatre espagnol, Pr. de Psychiatrie à l’Université de Barcelone créée la sophrologie en 1960. En travaillant sur l’hypnose, il s’aperçut qu’il avait de très bons résultats en faisant dormir ses patients. Cependant, il recherchait une méthode préventive au mal-être. Ce n’est qu’après un voyage en l’Inde, Tibet et Japon d’où il rapporte : le yoga indien, le bouddhisme tibétain et le zen japonais. Il établit ainsi les fondements de la Sophrologie. Il s’inspira également de la philosophie phénoménologique de HUSSERL et la psychologie JUNG, FREUD…).

Dans ses recherches, Alfonso Caycedo a défini 3 états de conscience :
La conscience pathologique, étudiée par la psychiatrie, la conscience ordinaire, étudiée par la psychologie et la conscience sophronique, étudiée par la sophrologie.  C’est ce 3ème état de conscience qui nous intéresse, car il permet à l’Homme d’être dans la conscience de ce qu’il est (ici et maintenant), d’être à l’écoute de son intuition, de ses perceptions. Il a également intégré un 4è niveau de vigilance ; il ajoute le niveau sophro liminal qui se situe entre la veille et le sommeil.C’est un moment vécu juste à l’endormissement et au réveil. Lors d’une séance, le sophrologue, installe le consultant dans cet état sophro liminal, lui donnant accès à ses propres ressources, à sa prise de conscience avec le recul nécessaire pour trouver la réponse appropriée à sa problématique.

La Sophrologie s’adresse à toutes et tous, chacun(e) de nous, au cours de sa vie, au cours de l’enfance, l’adolescence ou sa vie d’adulte, traverse des situations, vit des événements … stressants, traumatisants, … Convaincu(e)s d’avoir surmonté ces « événements », nous poursuivons notre chemin. Nos cellules gardent en mémoire tous ces « événements », qui n’ont pas été complètement évacués. Vient le jour où nous prenons conscience que des schémas comportementaux parasites se sont installés en nous, à notre insu… il devient nécessaire d’avancer et c’est là qu’entrent en jeu les « Thérapies en Développement Personnel ».

La sophrologie s’applique dans de nombreux domaines

Gérer le stress, les émotions, l’appréhension,*
Améliorer la qualité du sommeil, le niveau de bien-être et de vitalité,
Préparer des examens, des entretiens professionnels, un discours en public, des compétitions sportives,
Préparer un accouchement,
Mobiliser ses aptitudes, ses capacités,Accompagnement pré/post opératoire, traitement médical lourd, comportements pathologiques : phobies, addictions, etc … toutes situations générant un stress…

Grâce à des exercices simples, la Sophrologie Dynamique

... permet à chacun d’apprendre à écouter plus finement ses sensations, à prendre conscience et déployer toutes ses potentialités. En séance, en premier lieu une phase de prise de contact, d’échange, puis une relaxation dynamique (debout ou assis), suivie par une phase de relaxation profonde (assis ou allongé) et un rapide échange post séance. Lors de ces phases de relaxation, le patient qui « suit la voix du sophrologue » est amené à visualiser chaque partie de son corps ainsi que des messages positifs, sans aucun contact physique. Il est alors possible d’ajuster l’intensité de ses sensations : les diminuer ou les amplifier, grâce à la respiration, la conscience du corps et des pensées.

En fait, le travail de « sophrologie » consiste à harmoniser l’intérieur de soi, pour ensuite s’ouvrir au monde environnant. Les séances d’une heure en groupe ou en individuel, une séance par semaine, une dizaine de séances sera nécessaire pour observer les premiers résultats de cette pratique.

Remboursement des séances 

Les séances de sophrologie peuvent faire l’objet de prises en charge financières. Cela permet de profiter des bienfaits de la sophrologie en allégeant la facture de ces prestations. Ces prises en charge sont conditionnées et il est important de bien connaître les critères à remplir pour pouvoir en bénéficier. Un grand nombre de compagnies annoncent qu’elles remboursent les « médecines douces ou alternatives » à leurs assurés. Cependant, la sophrologie ne fait pas toujours partie des techniques que ces compagnies connaissent ou reconnaissent.

La Chambre syndicale vous présente la liste des mutuelles qui acceptent de rembourser les séances de sophrologie. Ces informations sont susceptibles d’évoluer, merci de nous signaler toutes informations erronées par mail.
Prise en charge par certaines mutuelles : lien https://www.chambre-syndicale-sophrologie.fr/mutuelle-sophrologie-sophrologue/

Celles qui remboursent vraiment la sophrologie 
Bien entendu, ces informations sont données à titre indicatif, à charge pour vous de vérifier comment elles ont évolué.
ALPTIS / CAP assurances/ MFIF Rembours/ MUTUELLE CAP VERT / ASSUREMA / COMPAGNIE DES FEMMES /Cajolia 2 : /MPCL Mut. fonct. / MYRIADE / ADREA / AXISALIANS-MEDINAT / CEGEMA mut./MUTUELLE SAINT-GERMAIN / RADIANCE / BAHEMA / CCMO mut. / MUTUELLE FAMILIALE / SWISS LIFE / MGEN / MGEFI

Bonjour et bienvenue sur mon site

go
X